Rechercher dans ce blog

Le sol et l'araire dans l'antiquité Colloque Malagne la Gallo-Romaine Philippe Mignot, Georges Raepsaet, Fabre Lambeau ULB


Le renouvellement des recherches relatives à la technologie ancienne est constant ces dernières années. Après avoir connu une relative stagnation, la recherche a pris un nouvel essor dans le domaine de l'histoire rurale ...
et des technologies productives grâce notamment à l'apport de l'archéologie de l'outil, mais aussi par une relecture plus rigoureuse et approfondie des sources textuelles et iconographiques. Entre l'idée encore trop souvent répandue d'un "primitivisme" et d'un "blocage" des techniques de l'Antiquité et la valorisation parfois excessive de l'inventivité gallo-romaine en matière de charroi et d'instruments agricoles, il convenait de faire le point, de repenser la méthodologie, de réfléchir aux potentialités ouvertes par la recherche actuelle. C'est ce que nous avons tenté de faire, à la table-ronde de Malagne, à Jemelle, au terme d'un fructueux séminaire d'histoire économique à I'U.L.B., et en nous entourant pour la circonstance de compétences extérieures spécialisées en la matière. Quelques certitudes ont vacillé, quelques idées neuves se sont imposées, et surtout de nouvelles pistes de recherche sont désormais mieux balisées. L'idée du "primitivisme" technique généré par la structure socio-économique du monde gréco- romain a vécu. Pour l'agriculture comme pour le reste, les techniques de production relèvent globale- ment d'un monde pré-industriel, avec des situations diversifiées, de l'araire simple à traction humaine ou asinienne, à des instruments aratoires plus complexes à traction bovine ou équine. Le plaumoratum, tel qu'il est décrit par Pline, reste à trouver. De fait, beaucoup reste à faire au niveau de l'inventaire critique des pièces aratoires. La Gaule romaine ne dispose pas encore de typo- chronologie d'outils indispensable à une analyse régionale différenciée des pratiques agricoles. L'iconographie volontiers réaliste des reliefs du Nord de la Gaule peut nous aider et met en va- leur par exemple les innovations bien connues de l'attelage à brancards et de la "moissonneuse", mais demande un décodage adéquat et prudent. L'apparent réalisme cache parfois une répétition de modèles tirés des cartons des sculpteurs. Une des voies les plus prometteuses s'inscrit dans l'approche environnementale du sujet- Une pratique instrumentale, dans le domaine rural, a fortiori dans le domaine aratoire, ce n'est pas seule- ment un soc ou un versoir, un coutre ou un avant-train, c'est un contexte naturel autant qu'humain, animal ou mécanique : un sol, des assolements, des cultures, un climat, un relief, un attelage, des gens enfin dans un cadre contraignant de rapports sociaux. Tout cela doit être analysé au prix d'une démarche interactive, pour espérer aboutir à une vision objective du labour antique. Enfin, l'ethnographie comme l'expérimentation offrent des perspectives intéressantes. L'une déjà bien intégrée dans les travaux pionniers d'Haudricourt ; l'autre encore balbutiante mais incontestablement prometteuse. La villa de Malagne à Jemelle nous a offert l'occasion d'un enrichissant dialogue-bilan autour des instruments de labour. Le premier... d'une série que nous espérons longue sur le thème de l'agriculture antique 


Notre prix : € 9.00

Titre
Le sol et l'araire dans l'antiquité Colloque Malagne la Gallo-Romaine
Auteur
Philippe Mignot, Georges Raepsaet, Fabre Lambeau
Edition
ULB Université Libre de Bruxelles, Malagne La Gallo-Romaine 1998
notre référence : 1998.8444.1

Fiche technique : Couverture souple 102 pages
illustrations photos et dessins noir et blanc
460 grammes
21 cms
de large
29.5 cms
de haut
0.8 cms
d'épaisseur

Fiche d'état : très bon état !
Sans taches, notes, ou soulignages quelconques ! 
Pas de pages pliées ou cornées.
Couverture :
très bon état
Tranche :
très bon état
Intérieur :
très bon état

Réservation et enlèvement sans frais en magasin, ou

envoi à votre domicile via Bpost en 2 jours
participation aux frais de port 3€50 )

Aucun commentaire: