Rechercher dans ce blog

L'Ile de Pâques une énigme Collectif Musées Royaux d'Art et d'Histoire 1990


Le monde insulaire du Pacifique constitue la zone d'implantation la plus récente de l'humanité et fut également la dernière partie du monde découverte par les Européens. L'arrivée tardive de ces derniers fut d'ailleurs un bienfait pour les populations locales. L'absence d'influence extérieure pendant une ...
période relativement longue a permis l'épanouissement de civilisations très diverses dont les créations artistiques ainsi que la représentation du monde qui les soustendent exercent sur nous la plus grande fascination. Les lacunes de nos connaissances relatives à ces populations et à leur culture sont le fruit de hasards historiques. En effet, à l'époque où ces civilisations furent découvertes, les explorateurs européens leur ont prêté des conceptions et des modes de comportement qui correspondaient plus à leur propre cadre culturel qu'à celui des indigènes. Ainsi, le mode de vie, la créativité authentique de ces peuplades nous sont restés inconnus longtemps après leur découverte. Les Français ont joué un rôle prépondérant dans cette · mythification· du monde insulaire polynésien au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. A cette époque en effet, le ciel de la France se chargeait de lourds nuages, signes avant-coureurs de la grande révolution que nous commémorons cette année. Le contexte politique de cette époque rendait les différentes classes de la société française et européenne particulièrement réceptives aux idéaux utopiques. Les civilisations des mers du sud qui venaient d'être découvertes firent ainsi l'objet de nombreux mythes. Certaines de ces idées utopiques se perpétuent d'ailleurs encore de nos jours et ont considérablement gêné la compréhension des cultures polynésiennes. Bien qu'elle ne représente qu'une partie infime du gigantesque monde insulaire du Pacifique, l'île de Pâques, contrairement à d'autres cultures océaniennes, est relativement bien connue en Europe grâce à son rayonnement culturel surprenantMais la civilisarion de l'île de Pâques est elle-aussi entourée d'un voile de mystère tissé de toutes pièces en Europe. 
Contrairement à d'autres civilisations Importantes aujourd'hui disparues, la culture originale de l'île de Pâques n'avait encore jamais fait l'objet d'une exposition représentative de grande envergure susceptible de mettre en évidence ses traits caractéristiques authentiques. Les recherches relatives à l'île de Pâques sont elles-même encore très loin d'accomplir cette tâche primordiale; jusqu'ici elles ont uniquement permis de reconstituer le cadre extérieur de cette civilisation insulaire. Les études entreprises jusqu'à aujourd'hui n'ont pas suffisamment tenu compte des hommes qui pourraient nous aider à mieux comprendre l'essence même de leur culture; plus encore, il semblerait qu'on ait parfois totalement perdu de vue cette mission pourtant essentielle. 

Cette exposition ne constitue donc pas l'aboutissement de longues et fructueuses études consacrées à la culture de l'île de Pâques mais il ne s'agit pas non plus de dresser simplement un bilan provisoire. Notre exposition marque le début d'un renouveau et se tourne résolument vers l'avenir. Nous espérons ainsi stimuler la recherche interdisciplinaire et encourager un dialogue franc et sincère entre scientifiques afin de parvenir à une meilleure compréhension de cette ancienne culture. 

A quelques rares exceptions près, l'accès à un domaine de connaissance est rendu possible par l'observation, la mesure et la description. Ainsi, nous savons aujourd'hui combien il existe de formes de cultures, quand, où et dans quelles conditions elles se créent. Toutes les données quantifiables et calculables ont été traitées en grande partie et ces observations constituent déjà en soi un résultat important de la recherche. Néanmoins, il faut admettre que seul le cadre spacio-ternporel et les traces matérielles de cette civilisation polynésienne ont pu être étudiés de cette manière. Quant au reste, c'est-à-dire tout ce qui demeure caché derrière cet invenraire. ce que contient cette· superstructure· reconstituée -cientiflquernenr, ce qui sous- tend les motivations et le système de valeurs des acteurs n'a pu être analysé qu'en partie. Les érudes entreprises jusqu'à présent n'ont tenté qu'épisodiquernenr de comprendre comment les Pascuans ont pu dé· velopper leur culture dans toute sa diversité en modelant la narure environnante. 

Pourtant la poursuite de cet objectif constitue une des missions des sciences humaines dont fait partie l'ethnologie. Il s'agit ici de pénétrer le coeur de cette culture, de comprendre sa représentation du monde avec ses rites religieux et ses cultes et d'en faire connaître ses fondements spirituels. Il est du ressort des lettres de découvrir la nature profonde de cette civilisation suivant un processus d'analyse herméneutique et en suivant ainsi une démarche complémentaire aux sciences physiques et naturelles et à l'archéologie. 

L'accès à la représentation du monde des populations qui ne connaissent pas l'écriture passe par l'étude de leur tradition orale qui comporte notamment les chants, les légendes, les mythes et les représentations dramatiques. Bien qu'il faille déplorer la perte de nombreux témoignages de l'ancienne civilisation de l'île de Pâques, l'accès à cette culture est toutefois rendu possible par le matériel considérable dont nous disposons en matière de tradition orale. Paradoxalement, les recherches consacrées à l'île de Pâques ont dans l'ensemble négligé d'exploiter ces sources de manière systématique de sorte que, par exemple, aucune analyse critique globale du folklore n'a encore été réalisée bien qu'elle soit demandée depuis longtemps déjà. 

Dans le cas de l'île de Pâques, nous avons de plus la chance exceptionnelle de disposer d'une autre voie pouvant nous permettre d'accéder à la tradition culturelle des anciens habitants de l'île, donc de pouvoir comprendre leur civilisation -de lintérieur-. Cette. possibilité nous est offerte par le déchiffrement de traces écrites qui nous sont parvenues au moins en partie. Mais il s'agit là d'une entreprise à ce point complexe et difficile que les études de ce type n'ont pas été menées et poursuivies de manière systématique en dépit du rôle essentiel qu'elles devraient jouer dans la compréhension de la culture de l'île de Pâques. 

Il convient de combler le fossé existant entre les desiderata de la science et la réalité quotidienne de la recherche. Les études qui devront être accomplies dans l'avenir sont complexes et ne peuvent être menées en cavalier seul, elles nécessitent un dialogue permanent dans le cadre d'un concept général défini d'un commun accord par des spécialistes de différentes disciplines. 


L'ethnologie poursuit cieux objectifs bien distincts: d'une part elle recherche les similitudes existant entre une civilisation donnée et la nôtre et d'autre pan - et c'est sans cloute là sa fonction principale - elle tente de dégager les traits originaux et particuliers de cette civilisation. Jusqu'à présent, la science n'a pu retracer que partiellement l'évolution de la population de l'île de Pâques. Pour mieux comprendre cette civilisation, il nous faudrait acquérir une connaissance pluridisciplinaire. Nous espérons toutefois que les objets réunis clans ce catalogue ainsi que les commentaires scientifiques qui les accompagnent pourront nous faire découvrir l'originalité de leurs créateurs polynésiens.


Notre prix : € 18.00

Titre
L'Ile de Pâques une énigme 
Auteur
Collectif 
Edition
Musées Royaux d'Art et d'Histoire 1990
Réf commande
9783805311809

Fiche technique : Couverture souple
380 pages illustrations couleur
1298 grammes
20.9 cms
de large
22.9 cms
de haut
2.3 cms
d'épaisseur

Fiche d'état : très bon état !
Sans taches, notes, ou soulignages quelconques ! 
Pas de pages pliées ou cornées.
Couverture :
très bon état
Tranche :
très bon état
Intérieur :
très bon état

Réservation et enlèvement sans frais en magasin, ou

envoi à votre domicile en Belgique via Bpost en 2 jours
participation aux frais de port 4€95 )

Aucun commentaire: